• Pierre

Laisse le hasard décider pour ta chasteté , c'est une épreuve à vivre avec chaste-t.com 1/4



J'ai été enfermé dans une cage de chasteté masculine depuis le début de la puberté. Je ne me suis jamais masturbé. Je n'ai pas eu de rapports sexuels avant le mariage. Je ne suis jamais déverrouillé à moins d'y être autorisé par mon détenteur de clé (qui était mon père depuis la puberté jusqu'à ce que je me marie et que les clés soient ensuite remises à ma femme lors de notre nuit de noces, et qu'elle devienne mon détenteur de clé). J'ai maintenant 36 ans, ma femme et moi avons trois fils (11, 8 et 5 ans) et nous ne voyons aucune raison pour que je puisse encore avoir un orgasme. Je vais enfermer mes trois fils lorsqu'ils atteindront la puberté. À ce moment-là, je deviendrai leur détenteur de clés jusqu'à leur mariage. J'ai un frère jumeau (non marié) qui mène le même style de vie. En fait, tous les hommes de ma famille, qu'ils soient liés par le sang, le mariage ou l'adoption, mènent tous ce style de vie.


Permettez-moi de vous donner un peu d'histoire pour cadrer mon récit. Mon père est enfermé dans la chasteté depuis la puberté, comme l'était son père et son père avant lui. Je suis la quatrième génération. C'est devenu un mode de vie pour tous les hommes de la famille. Ce n'est pas une question de religion, c'est juste une façon de faire. Parmi les nombreuses raisons, il y a la prévention des grossesses chez les adolescentes, les enfants non planifiés - dans le cadre ou en dehors du mariage, etc.


Mon arrière-arrière-grand-père a remarqué la déchéance de la société en matière de sexe. Il a décidé d'y mettre un terme, du moins pour sa famille. À l'époque, il avait 27 ans, était marié à la fille de ses rêves et avait lui-même deux jeunes fils. Après quelques années de recherche et de planification, il est arrivé à la conclusion que la seule façon d'arrêter cette déchéance sexuelle était de contrôler l'orgasme masculin. Il a acheté un terrain assez grand avec l'argent dont il a hérité, y a installé sa famille et a construit le bâtiment où se déroulent les cérémonies. Il a conçu le style de vie que nous vivons tous et que nous avons vécu au fil des générations. Il a créé sa propre cage de chasteté et en a donné les clés à sa femme. Ensemble, ils ont élaboré les vœux et les cérémonies, qu'il a prononcés avec ses fils lorsqu'ils ont atteint la puberté et dont il a été le détenteur des clés jusqu'à leur mariage. À ce moment-là, leurs épouses sont devenues les détentrices des clés. Sa femme et lui ayant décidé de ne plus avoir d'enfants, il est resté chaste à partir du moment où il a installé sa première cage sur lui-même, sans jamais plus avoir d'orgasme. Il croyait fermement qu'il fallait montrer l'exemple, aussi a-t-il été le premier d'une longue lignée d'hommes à mourir avec sa cage verrouillée sur lui (il avait 98 ans). Depuis, la terre est restée dans la famille. Toutes les cérémonies ont eu lieu dans cet établissement. Bien sûr, comme la famille s'est agrandie, le bâtiment a été agrandi plusieurs fois au fil des ans.


Dès qu'un garçon de la famille atteint la puberté (cela varie beaucoup d'un garçon à l'autre et est surveillé de près par tous les hommes adultes), tous les hommes de la famille doivent se réunir pour la cérémonie de "perçage et mesure". Les femmes de la famille ne sont pas admises aux cérémonies, ni dans le bâtiment d'ailleurs - AUCUNE EXCEPTION. La cérémonie commence par le déshabillage de tous les hommes, qui exposent leur corps et leur cage de chasteté (s'ils sont assez âgés pour avoir eu l'honneur d'en recevoir une). Le garçon est déshabillé par son père et pieds et poings liés, debout, les bras écartés. La bite du garçon est percée d'un prince Albert (tous les mâles sont circoncis à la naissance pour cette raison). Le septum (peau entre les narines) du garçon est également percé pendant cette cérémonie (la raison sera expliquée plus tard). Un homme adulte de la famille est désigné et formé comme "perceur", qui est un médecin agréé. Le "perceur" fait son devoir envers chaque homme de la famille aussi longtemps qu'il vit. La queue et les couilles du garçon sont mesurées pour sa future cage de chasteté. Le garçon fait ces trois vœux simples sous le regard de la famille masculine :

*Il vivra une vie de chasteté en portant une cage sur sa queue et ses couilles pour le reste de sa vie naturelle.

*Il n'aura jamais d'orgasme sans que la cage ne soit enlevée, et seulement si sa future épouse lui en donne la permission, et seulement dans le but de procréer.

*Il ne se masturbera pas pendant que sa cage de chasteté est fabriquée.

Après avoir juré de respecter ces vœux devant les témoins masculins de la famille, le garçon est libéré de ses liens. L'un des hommes adultes est désigné comme "gardien", ce qui sera expliqué plus tard. Tous les hommes reconnaissent que le garçon a prêté serment, puis ils s'habillent tous et la cérémonie est terminée.


Les quelques semaines suivantes sont appelées "temps d'attente". Pendant ce "temps d'attente", le garçon n'a pas le droit d'être seul, jamais. Au moins un homme adulte doit être à portée de vue du garçon à tout moment - SANS EXCEPTION. Cela permet de s'assurer qu'il respecte son vœu de ne pas se masturber. Le "gardien" est chargé de s'assurer que le garçon ne se masturbe pas pendant la nuit, pendant que le garçon et tous les autres dorment. Ce "temps d'attente" permet également au père du garçon de s'assurer que les piercings guérissent correctement.