• Pierre

Jeu de chasteté avec chaste-t.com pour ce couple surexcité 2/7


Il voulait qu'elle s'excite sur le pouvoir qu'elle avait sur lui - parce qu'elle était la première à qui il se sentait obligé de le donner (il n'a jamais cessé de s'émerveiller du miracle que l'univers ait fait entrer dans sa vie la femme la plus parfaite pour lui à tous égards). Il voulait qu'elle prenne du plaisir à l'idée de ce qu'elle lui faisait. Il voulait que ses orgasmes soient d'autant plus puissants qu'elle pensait au nombre de fois qu'elle pourrait jouir, le rendant plus chaud et plus excité que jamais, augmentant la tension dans ses reins. D'une certaine manière, en le gardant ainsi, il a senti qu'elle berçait ses couilles longtemps après qu'elle l'ait lâché. Il se sentait profondément dévoué à elle, gardé par elle, et même, dans un certain sens, possédé et possesseur par elle ; c'était une pensée réconfortante. Il se réjouissait d'être vraiment et fondamentalement à elle.


Il pensait aussi que les jeux de chasteté auxquels ils jouaient les aidaient à devenir plus intimes. Il se languissait du prochain contact avec la peau douce de sa femme, mais il aimait surtout les conversations ouvertes qu'ils commençaient à avoir. Il aimait que le sexe dure aussi longtemps qu'elle le voulait et qu'elle n'ait pas de pression de performance. Il aimait le fait de rester concentré sur le plaisir et le bonheur de sa femme. Ses orgasmes n'étaient plus un point central lorsqu'ils faisaient l'amour et il n'était pas déçu qu'une fois qu'il avait joui, le sexe était terminé, pour la simple raison qu'elle n'allait pas le laisser jouir - pas encore, du moins - pas avant un certain temps. Et bien qu'il ait désespérément voulu jouir, il s'est pâmé de façon inexplicable quand elle a dit "non". La première fois qu'elle lui a dit explicitement "tu n'as pas le droit de jouir", sa tête s'est mise à tourner avec l'excitation délicieuse et frustrante qu'elle avait embrassé le jeu et pris le contrôle qu'il voulait lui céder. Il aimait l'amener à l'orgasme et se câliner dans l'après-coup. Et tandis que son déni le maintenait dans un état d'impatience, de luxure et d'excitation, il éprouvait une satisfaction tranquille à se prélasser dans le don de son sexe, à avoir le visage trempé de son sperme et à savourer son goût dans la nuit, même après qu'elle se soit endormie.


Ils ont joué le présent tour du jeu pendant environ 2 semaines maintenant. Ils avaient atteint la limite de leur expérience en jouant avec sa chasteté. À ce stade, il était complètement fou de désir et ne pouvait pas passer plus de vingt minutes sans que ses pensées ne reviennent à l'excitation qu'il ressentait et à la façon dont sa femme sexy l'avait délibérément mis dans cet état. Ses érections lui donnaient l'impression qu'il y avait une autre bite à l'intérieur de la sienne qui essayait de se frayer un chemin vers l'extérieur - comme si sa bite atteignait, atteignait, atteignait encore. C'était comme s'il pouvait sentir tout ce sperme accumulé à l'intérieur, qui n'avait nulle part où aller, mais qui s'écoulait quand même, comme un ballon d'eau trop plein qui s'efforçait d'éclater et de tout faire sortir. La fuite qu'il a sentie dans son short tout au long de la journée était un rappel constant de son désir de s'allonger à nouveau à côté d'elle, de glisser sa tête entre ses délicieuses cuisses laiteuses et de se perdre dans l'euphorie.


Juste au moment où il était suffisamment distrait de sa situation difficile en se concentrant sur son travail, son iPad a sonné. Il a ouvert le couvercle et a vu qu'il avait reçu un message texte sur la nouvelle application qu'il avait téléchargée. Sa femme était la seule à avoir ce numéro. Ses pensées se bousculent et il s'empresse d'ouvrir le message pour voir ce que c'est. En effet, il s'agissait d'un message de sa femme, "Salut mon mari en chaleur - à quel point veux-tu jouir pour moi ?"


"Oh mon Dieu", a-t-il pensé, pris par surprise. Il lui avait déjà dit en passant qu'il pensait que ce serait vraiment sexy, surtout dans son état actuel, de recevoir périodiquement des textos sexy de sa part, mais elle n'avait jamais semblé particulièrement intéressée à jouer le jeu - jusqu'à maintenant. Son esprit s'est emballé, son rythme cardiaque a doublé, sa bite s'est mise au garde-à-vous. "Tu te moques de moi ? Comment je peux commencer à répondre ?" "J'ai tellement envie de jouir pour toi ! Tu n'as pas idée !" est tout ce qu'il a pu rassembler dans sa frénésie de répondre, son cœur battant la chamade dans sa tête.


Quinze minutes plus tard, dans ce qui lui a semblé être une éternité, elle a répondu : "Oh, je pense que oui. Mais c'est bien ! Je veux que tu aies envie de jouir pour moi au point d'en avoir le goût. Et je veux que mon anniversaire soit spécial ce soir. On se voit quand tu rentres à la maison."


Il avait la tête qui tournait. Il ne pouvait pas contenir son excitation. Tout ce qu'il pouvait faire, c'était de retourner essayer de se perdre dans son travail pour se distraire jusqu'à ce qu'il soit temps de partir. Quand il est rentré, il lui a préparé le dîner comme prévu. Ils ont parlé du travail et des autres choses ordinaires de la vie autour d'un dîner et d'une bouteille de vin. Ils ont couché le bébé. Et ont fait les corvées habituelles de nettoyage et de préparation de la journée du lendemain. Il s'est assis sur le canapé pour se détendre, mais il ne pouvait pas s'empêcher de penser à ce qu'elle avait dû prévoir pour ce soir. Il voulait que son anniversaire soit spécial. Il avait vraiment lutté pour trouver des idées qui lui apporteraient le genre de journée spéciale et heureuse qu'elle méritait tant. Il a préparé son dîner et lui a acheté un beau cadeau, mais il voulait vraiment lui donner ce qu'elle voulait


Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)