• Pierre

Chasteté réussie et orgasmes dénié


J'ai toujours eu une tendance à la soumission sexuelle et j'ai fantasmé pendant des années sur des scènes de D&S en public, mais je n'ai jamais été assez courageux pour le faire. Mais avec ma bite enfermée, quand elle dit qu'elle veut faire quelque chose, j'ai tendance à suivre.


Il y a quelques semaines, nous avons visité un endroit qui organise régulièrement des soirées de jeu, et les dominatrices présentes étaient vraiment excitantes. L'idée d'être menotté à une croix et fessé était encore plus excitante. Mais la plupart des personnes présentes étaient loin d'être attirantes, et l'idée d'être vulnérable devant un groupe de kinksters d'âge moyen n'était pas attirante.


Elle a commencé à me draguer il y a quelques semaines. "Quand on y retourne, je te menotte à cette croix." Frisson. "Et je pourrais bien baisser ton pantalon." Frisson, gémissement, "Non, pas devant tous ces gens."


Quelques jours plus tard, "J'y ai pensé, et tu vas être menotté à cette croix, et je pourrais bien baisser ton pantalon", dit-elle en jouant avec mes tétons le matin, sachant que je fais de mon mieux pour être en érection dans ma cage. "Est-ce que ça te rendrait chaud ?" Dans mon état d'excitation, "OUI, Oh, n'arrête pas, oh, ça fait tellement de bien."


Tous les quelques jours, ça se répète, et maintenant je commence à penser qu'elle est sérieuse. Parfois, elle dit des choses comme ça juste pour m'embrouiller, mais là, on dirait qu'elle va vraiment le faire. Je n'ai qu'à demander, et la prochaine fois qu'elle jouera avec moi, me rendant de plus en plus chaude, "Tu vas vraiment me menotter à cette croix ?". "Um hmm. Et je vais aussi baisser ton pantalon. Tout le monde verra que tu es en cage et que tu es à moi."


Peut-être qu'elle fait ça juste quand elle est excitée. Elle ne va sûrement pas m'exposer devant un groupe de personnes. Je lui demande alors quand nous sommes juste en train de rouler, sans rien de sexuel, à part le rappel constant que je n'ai pas joui depuis longtemps, qu'il y a du plastique qui entoure ma bite et qu'elle a la clé. "Oui, je vais le faire. Tu sais que c'est un de tes fantasmes, et ça va arriver."


Quand je rentre du travail le soir de la soirée de jeu, elle s'est coiffée, maquillée, et s'est habillée d'un corset rouge incroyablement sexy, d'une jupe fluide et de talons hauts et pointus - je suppose que dans ces circonstances, ce sont des "Tu aimerais vraiment me baiser avec des pompes". Elle jette ensuite un pull par-dessus le corset, elle est magnifique, et je suis le seul à savoir qu'il y a un corset vraiment chaud qui couvre à peine ses tétons là-dessous.


Le dîner passe lentement, avec moins de conversation que d'habitude. Je suis un peu effrayée - nous allons vraiment le faire, et je me demande si c'est un fantasme amusant ou une réalité amusante. Les deux ne vont pas toujours de pair.


On arrive à la fête, et elle laisse tomber le pull dans la voiture, se pavane sur le parking avec ces superbes talons et expose un décolleté impressionnant. Je ferais n'importe quoi quand elle est comme ça, et elle le sait.


Au début, la croix est prise. Un gars qui est manifestement novice dans ce domaine reçoit des instructions d'une jolie domme aux cheveux noirs sur la façon de fouetter et de fesser correctement sa femme, qui est menottée à la croix. Ils jouent pendant un bon moment, et je commence sérieusement à avoir le trac. Elle va vraiment le faire, et je ne vais pas m'en sortir.


Quand ils ont fini, elle m'a pris par le poignet et m'a dit : "A toi." Elle déboutonne ma chemise, la sort de mon pantalon et l'accroche à une patère à proximité. D'abord, mes poignets sont menottés. Ces menottes sont vraiment bien faites, très confortables, et il n'y a aucun doute sur le fait que je puisse les enlever sans aide. Ensuite, mes chevilles, et on m'étale en X.


Ouf, peut-être que je ne vais pas être exposé. Elle vient derrière moi, jouant avec mes deux tétons à la fois, ce qui provoque un gémissement. Puis ses mains descendent plus bas. "Oh, non, elle va vraiment faire ça." Elle déboucle ma ceinture, ouvre le bouton de mon jean, descend la fermeture éclair, et mon jean arrive à mes genoux.


D'abord, elle prend une pagaie, et commence à me chauffer les fesses, et je suis conscient que non seulement la domme aux cheveux noirs regarde, mais qu'il y en a une autre. Elle est très jeune, probablement dans les 20 ans, habillée de manière scandaleuse avec des cheveux violets brillants compensés par du noir, un piercing à la lèvre, et dans l'ensemble très jolie d'une manière jeune et contre-culturelle. J'ai entendu la dominatrice qui possède l'espace de jeu dire qu'elle était son apprentie.


Elle a ensuite demandé à la dominatrice aux cheveux noirs si elle voulait l'aider. Maintenant, j'ai deux femmes, une de chaque côté, chacune prenant un téton. Pincement, roulement, "Oh !", et WHACK ! Cela continue pendant un moment, les deux femmes expérimentant avec différents types de fouets et de pagaies.


Elle ne va peut-être pas baisser mes sous-vêtements. J'aimerais bien qu'elle le fasse, je suis tellement excité. Mais ensuite, je me dis que je n'ai pas envie d'être exposé avec ma bite en cage à la vue de tous. Elle veut voir mon cul rougir et elle m'a dit qu'elle voulait que tout le monde voie que je suis en cage. Pour insister sur ce point, elle passe la main autour de moi et touche ma queue en cage et mes couilles molles, attirant ainsi l'attention.