• Pierre

Chasteté entre deux garçons 4/5




Rex a déclaré : " Certains couples ne font pas du tout de massage de la prostate parce que la période de temps entre les orgasmes est relativement courte ou parce qu'il n'y a tout simplement aucun intérêt à le faire. Certains couples font le massage de la prostate avec le dispositif de chasteté toujours verrouillé. Nous n'utilisons pas de cordes ou de menottes pendant la traite ou lorsqu'Eric est déverrouillé, mais certains couples intéressés par le bondage le font. Eric apprécie le massage de la prostate, et il coopère sans faire d'histoires ou se débattre comme d'autres couples pourraient le faire. Certains couples utilisent des moyens de contention extrêmes et la privation sensorielle - menottes et bandeaux - nous pensons que c'est juste bizarrement pervers... Chacun son truc."


"La dernière fois que Rex m'a trait, je me souviens avoir dit, ʻRex, s'il te plaît attrape ma bite. S'il te plaît. Je dois venir - maintenant !ʼ Tu te souviens de ça, Rex ? Tu avais enlevé la cage à bite, et j'étais si dur. Et tu as dit, ʻTu sais comment on fait ça. Tu ne peux pas toucher ta bite, et je ne toucherai pas ta bite avant d'avoir vu beaucoup plus de pré-come.ʼ" Eric était clairement excité en racontant son expérience. "Rex massait ma prostate avec une main, puis après un moment, il a placé quelques doigts de son autre main sous ma bite et l'a caressée lentement le long du fond. Ça m'a tellement excité - j'avais vraiment envie de jouir."


"Et j'ai dit ʻNoʼ et je ne t'ai pas laissé faire. Tu étais tellement excitée que tu ne pouvais pas rester tranquille", a gloussé Rex.


Le jeu de la taquinerie et du déni


J'ai suivi Rex dans la tanière pour discuter pendant qu'Éric s'habillait pour le dîner. "La traite maintient Eric en bonne santé, et cela m'aide à empêcher Eric de faire des rêves humides. S'il éjacule sans moi, il commencera à perdre l'association directe entre ses orgasmes et moi que j'essaie de maintenir. J'aime toucher la bite d'Eric quand elle est dure et je veux qu'il sente que je le touche comme ça. Ce léger effleurement de sa bite est un moyen puissant pour moi de taquiner Eric, et cela le rend vraiment frustré. La seule personne qu'il veut voir le toucher après que j'ai massé sa prostate, c'est moi - pour reprendre là où je me suis arrêté et finir avec son orgasme, mais je ne le fais pas."


"Entre les orgasmes, Eric est aussi excité que l'enfer, et il apprécie sincèrement la tension sexuelle qu'il ressent. Il dit que l'orgasme incroyable qu'il a lorsque je le fais enfin jouir vaut toute cette attente. Pour nous, c'est comme une période prolongée de préliminaires sexuels - c'est l'anticipation qui se construit dans son esprit qui est si importante. Et la plus grande taquinerie ici est qu'il ne sait pas exactement quand je vais déverrouiller son dispositif de chasteté et le faire jouir - jusqu'à ce que je le fasse réellement. C'est ma surprise et ma décision. Quand je sais qu'Eric est prêt, et que je pense que son niveau d'excitation et son anticipation de son prochain orgasme sont tous deux à leur maximum, et que je veux avoir sa bite dans mes mains, dans ma bouche ou dans mon cul, alors je sors ma clé et je déverrouille son dispositif de chasteté... Il devient dur presque instantanément, et il reste dur pendant des heures alors que je le rapproche de plus en plus de l'orgasme. Et quand il a effectivement un orgasme, il est explosif - plus qu'un orgasme dans son esprit avec sa bite qu'il n'a jamais eu avant de porter le dispositif de chasteté."


"Je ne pense pas que je pourrais porter ce dispositif de chasteté pendant plus d'une heure ou deux, ou me concentrer à mon travail si j'étais aussi excité que lui jour après jour. Mais Eric s'est complètement adapté au port de sa ceinture de chasteté et au nouveau rythme de notre sexualité, et cela convient plutôt bien à son tempérament. Je ne garde la clé du dispositif de chasteté sur lui que dans la chambre à coucher, et c'est là toute l'étendue de notre perversion. Sauf en de rares occasions comme ce soir, nos vies en dehors de la chambre à coucher ont très peu à voir avec son dispositif de chasteté et notre petit jeu de chasteté de taquinerie et de refus, et de contrôle des orgasmes."


Juste à ce moment-là, Eric est entré de la chambre et s'est assis à côté de Rex et a caressé le haut de la jambe de Rex. "Rex, je ne pense pas que je peux tenir jusqu'au mois prochain."


Et à cela, Rex a dit : "Eh bien, allons-y pour trois mois cette fois. Qu'est-ce que tu en penses ? Cʼest à peu près la date de ton anniversaire. Ce serait un bon cadeau d'anniversaire."


"Non, je ne peux pas tenir aussi longtemps. D'ACCORD. Bon, on va le refaire avec un planning de deux mois, alors." Eric soupira et quitta la pièce pour aller à la cuisine mettre le dîner sur la table.


Du haut en bas et du bas en haut


Rex m'a chuchoté à l'oreille : "Eric essaie de dominer par le bas - il essaie de me prendre le contrôle de notre sexe de temps en temps quand il a envie de jouir si désespérément, mais je fais attention à ne pas le laisser faire. Eric a une opportunité légitime de dominer depuis le bas seulement quand il a la clé. Mais quand il me donne la clé, il consomme cette opportunité presque entièrement. Il aime suggérer une libération précoce de son dispositif de chasteté ou peut-être un jeu qui pourrait conduire à obtenir un orgasme précoce, mais il veut vraiment que je dise ʻNoʼ. Quand je dis ʻNoʼ ou que je menace de prolonger le temps où il est enfermé dans son dispositif de chasteté, il boude et se plaint pendant un moment, mais il confie plus tard qu'il aime ce que je lui fais ressentir quand je le taquine et le renie et le fais attendre un peu plus longtemps. Au fond, il aime quand je lui dis "Non". Le déni est important, et il va de pair avec la taquinerie."