• Pierre

Bien dans sa tête avec la chasteté de chaste-t.com academy


Elle l'a regardé fixement tandis qu'il traversait la pièce et s'asseyait à côté de sa petite amie, son ANCIENNE meilleure amie. Elle a fermé les yeux et a réfléchi à ce qu'elle allait faire. Il avait été son premier petit ami à l'université, et il avait été SON premier. Elle n'arrivait toujours pas à croire qu'il l'avait quittée pour la seule raison qu'elle avait refusé de le baiser. Elle se souvenait encore de la sensation, de la taille et de la texture de sa bite, et l'avait imprimée dans son esprit. Chaque fois qu'elle fermait les yeux, tout ce qu'elle pouvait penser était sa grosse bite, suppliant d'être sucé, bercé, et baisé. Elle avait voulu le faire, mais avait pensé que l'avoir en elle lui ferait mal. De toute façon, il n'était pas question qu'elle revienne vers LUI, il fallait qu'il revienne vers ELLE. De plus, tout le monde s'accorde à dire que c'est la fille la plus sexy du campus. Elle était grande, avait des cheveux noirs, des yeux verts, et était voluptueuse. Ses gros seins guillerets n'avaient d'égal que son cul rond et parfait. Ses lèvres semblaient toujours être pleines et pulpeuses. Même ses tétons étaient gros et ressortaient, peu importe ce qu'elle portait, suppliant qu'on les suce. En fait, depuis qu'elle avait compris que tout lui donnait l'air d'une salope, elle portait toujours des vêtements sexy. Ses hauts montraient toujours un large décolleté, elle portait toujours des talons de 15 cm, ne cachait jamais sa taille fine et portait des pantalons moulants qui montraient exactement comment son cul bougeait. Parfois, c'est tout ce qu'il faut pour attirer un homme, mais lui était différent, il s'était intéressé à elle. Elle le récupèrera quoi qu'il arrive.


Soudain, ses yeux s'ouvrent et son esprit se met à penser à quelque chose. Ses parents étaient toujours contre, mais elle avait toujours utilisé ses pouvoirs pour influencer subtilement les autres. La plupart du temps, elle n'obtenait que des acceptations à l'université, des offres d'emploi ou des rendez-vous galants, mais là, ce serait complètement différent. Elle allait le rendre fou de passion et de désir. Ses plans sournois ont laissé une humidité chaude dans son pantalon, et ses mamelons durs, mais néanmoins avec un esprit satisfait.


Se mettant rapidement au travail, elle modifia ses différents "paramètres" en mettant Orgasme, Masturbation et Sexe sur OFF. De cette façon, il ne pourrait pas jouir, se faire plaisir ou laisser les autres le toucher. Ensuite, elle a augmenté son niveau d'excitation à 20x la normale, et l'a regardé transpirer et se tortiller. Si seulement il savait ce qui lui arrivait.... Puis, pour donner à sa bite quelque chose à quoi penser, elle a chargé les photos les plus sexy qu'il ait jamais vues, des mannequins, des copines, des culs, des seins, dans son esprit pour les faire tourner en boucle. Mais, elle a inséré une photo de sa chatte mouillée et dégoulinante entre chacune des photos pour lui rappeler d'elle. Enfin, elle a commencé une sensation de taquinerie qui a lentement fait son chemin jusqu'à la tête. Des heures et des heures de ce genre d'expérience ont fait déferler sur lui une vague de luxure et de pur désespoir qui a brisé toutes ses inhibitions. Cela ne lui donnerait aucun plaisir réel, bien sûr, mais le laisserait extrêmement frustré, et dur comme la pierre. Elle avait déjà fait cela auparavant, évidemment. Cela l'excitait d'une manière qu'elle ne comprenait pas, et lui procurait un certain divertissement. Une fois, elle avait laissé un de ses petits amis comme ça pendant un mois. Des couilles bleues ? Tu parles d'une bite violette. Elle avait presque de la pitié pour lui. Presque. Elle l'a juste taquiné encore plus, l'a amené au bord, et l'a enfermé à nouveau. C'est juste le genre de personne qu'elle était. Confiante que ses plans étaient maintenant mis en marche, elle a traversé la pièce, la moitié des garçons regardant son cul, et a légèrement taquiné sa nuque en sortant.


Tout cela n'a rien fait pour qu'il vienne à elle, bien sûr, cela l'a juste rendu plus frustré.... ce dont elle a besoin est un déclencheur psychique. Ce déclencheur, à chaque fois que les images se répètent, ou que sa queue faiblit, lui fournirait un indice, mais recommencerait les taquineries. Cet indice, et le déclencheur, serait son doigt qui taquinerait doucement son cou. Il lui faudrait peut-être des milliers de fois pour reconnaître l'indice, mais elle le connaissait, et savait qu'il ne lui faudrait que quelques jours pour comprendre que c'était elle, et la traquer. Mais, d'ici là, il serait tellement excité et excitant, qu'il ferait n'importe quoi pour elle. Ne le feriez-vous pas ? Mais la seule chose dont on peut être sûr, c'est qu'elle a enfin trouvé son parfait "jouet".


*Si vous avez lu cette histoire jusqu'ici, vous êtes peut-être prêt à aller un peu plus loin. À l'origine, j'avais prévu d'en faire une série, mais je ne suis pas sûre que cela plaise aux gens. Cela signifierait beaucoup pour moi si vous laissiez vos commentaires ci-dessous, que ce soit des éloges ou des critiques sur la façon d'améliorer l'histoire. Encore une fois, je ne suis qu'un auteur novice, même dans le domaine de l'érotisme, donc tout conseil pour améliorer mes compétences serait grandement apprécié. Si vous aimez mon écriture, ou si vous voulez lire mes autres histoires, allez voir mon blog à : http://themaleorgasmdenial.blogspot.com.


**Mon histoire ici est basée sur ces deux-là. Allez les voir si vous avez aimé celle-ci. http://www.literotica.com/s/kats-boytoy-first-boytoy

http://www.literotica.com/s/blue-balls-a-love-story