• Pierre

Bapteme du feu Sadomasochisme, la meilleure école c'est chaste-t.com 2/8


Fay a fait un bruit grincheux et s'est dirigée vers le support de lit pour y fouiller. De son point de vue, il était un peu difficile de voir ce qu'elle avait. Elle a sinueusement grimpé sur le lit et s'est mise à cheval sur son ventre. Elle a mis ses mains sur sa poitrine et a touché ses tétons.


Alors qu'il gémissait de plaisir, elle a enfoncé quelque chose dans sa bouche et l'a attaché derrière sa tête. Il a secoué la tête avec colère mais Fay avait déjà fini sa tâche. L'objet ressemblait à une sorte de balle en caoutchouc et il a réalisé qu'il était maintenant bâillonné.


"Mmm Hmm Rrrrr !!" Il essayait de se plaindre mais n'arrivait pas à former des mots. Il pouvait faire du bruit mais c'était tout. Il a essayé de repousser le bâillon avec sa langue, sans succès.


Fay a légitimement ronronné, "mmm, c'est mieux maintenant. Plus de gémissements. Je ne voulais pas te bâillonner. On aurait pu utiliser ta bouche pour de bien meilleures choses". Elle a glissé légèrement en arrière sur son estomac, a passé la main derrière elle et a attrapé sa queue.


Dan a failli perdre la tête à cet instant. Elle l'a caressé brièvement, puis s'est relevée, s'est tournée de façon à ce que son entrejambe soit dans son visage et a commencé à le sucer. Dan ne voulait rien d'autre que de la lécher en retour. Il a gémi et a essayé de s'étirer en avant.


Fay s'est redressée et a ri. "Tu vois, si tu avais été un bon garçon, tu aurais pu jouer aussi. Mais maintenant, je peux faire tout ce que je veux. Je. veux." Elle s'est levée de lui et s'est pavanée dans la pièce.


En ce moment, Dan aurait trouvé ça sexy si elle était revenue avec une voiture pleine de clowns maléfiques, il était tellement excité. Elle a marché jusqu'en haut du lit pour qu'il puisse la voir. Elle avait juste jeté le corset et le short. Mon dieu, elle était incroyable.


Fay a fait courir ses mains le long de sa taille et a caressé ses tétons. "Oh chérie, j'aimerais pouvoir enlever le bâillon et te laisser me faire plaisir. Mais pas ce soir. Tu as renoncé à ce droit. Et tu es à moi, je peux en faire ce que je veux."


Elle s'est glissée sur le lit, a pressé ses tétons jusqu'à ce qu'ils soient durs et les a serrés avec quelque chose qui faisait mal ! Dan a gémi à travers le bâillon mais a réussi à rester assez calme. Dieu sait ce que Fay lui ferait s'il se plaignait à nouveau.


Fay a fait un petit "mmm" d'assentiment et a glissé jusqu'à son pénis dur comme la pierre, l'engouffrant dans sa chatte humide. Elle s'est assise sur sa virilité, mettant tout son poids sur lui. Elle a ensuite attrapé la chaîne sur ses tétons et a tiré fort.


Dan a gémi et est venu, en se tortillant et en essayant de faire bouger ses hanches. Fay a dit "shhhh" et s'est penchée en arrière, lui permettant de finir. Elle s'est penchée en avant et lui a chuchoté à l'oreille, "c'était bien, mais je m'attendrai à mieux la prochaine fois. Ne bouge pas, d'accord ?" Elle a souri et a glissé de lui vers la salle de bain. Dan n'a pas pu s'empêcher de la regarder partir.


Dan s'est alors rendu compte qu'il était toujours attaché et bâillonné avec des pinces sur ses mamelons. Il était fatigué mais il a quand même essayé de se libérer, en se tordant les poignets et en tirant. Jusqu'à présent, rien de bon. Il soupire de frustration.


Un peu plus tard, Fay est revenue, nue et pieds nus. Elle devait s'être douchée car elle était toute chaude et douce. Elle s'est assise sur le lit, lui a souri et a caressé sa queue. Bien qu'il vienne juste de jouir, il est vite redevenu dur.


Elle avait l'air plus douce maintenant. Elle s'est de nouveau mise à cheval sur lui, s'est penchée en avant et a détaché le bâillon. Elle a mis un doigt sur ses lèvres et lui a dit "shhh" en glissant vers l'avant, a attrapé la tête de lit et a présenté sa féminité à sa bouche.


Dan l'a léché avec avidité jusqu'à ce qu'elle gémisse de plaisir, puis elle s'est à nouveau glissée vers sa queue. Il a tenu beaucoup plus longtemps cette fois, jusqu'à ce qu'elle enfonce ses ongles dans sa poitrine. Elle a crié de soulagement et s'est effondrée sur sa poitrine.


Après un moment ou deux, Fay s'est redressée. Elle lui a caressé la joue et s'est levée. Dan a agité les bras comme s'il voulait dire : "Tu te souviens de ça ?".


Fay l'a regardé et a légèrement secoué la tête. Dan a encore remué les bras et a dit doucement "Je dois faire pipi, tu peux me détacher ?".


Fay s'est retournée et s'est éloignée. Quand elle est revenue, elle portait une sorte de casserole. Un bassin de lit ? C'était un peu bizarre. Fay l'a placé à l'endroit approprié, a levé un sourcil et l'a regardé en attendant.


Dan était complètement embarrassé mais il devait y aller. Alors qu'il le faisait, Fay lui a fait un signe de tête, comme une infirmière à un bon patient. Elle avait aussi apporté une serviette et l'a séché.


Après avoir jeté son urine, Fay est revenue et s'est mise en boule à côté de lui. Il prenait de la place tout étalé comme il était mais elle s'est blottie contre lui et a caressé sa poitrine. Entre sa présence chaleureuse et les efforts précédents, il s'est endormi, malgré les liens.


Dan se réveilla et eut un moment très étrange, essayant de comprendre où il était et ce qui s'était passé. Il semblait faire jour. Il ne pensait pas avoir pu dormir aussi longtemps attaché. Il avait l'impression d'avoir des crampes et des douleurs dans les membres. Il a essayé de bouger un peu et de s'étirer.


Fay est sortie de la salle de bain. Elle était habillée d'une jupe et d'un chemisier moulants mais pas trop sexy, ce qui semblait étrange. On était samedi. Elle portait des talons et a trébuché délicatement jusqu'au lit. Elle s'est penchée et l'a embrassé. "Bonjour dormeur", a-t-elle ronronné. Sa main s'est attardée sur son ventre, comme si elle voulait attraper sa bite à nouveau. Elle a souri ironiquement.