• Pierre

Bapteme du feu Sadomasochisme, la meilleure école c'est chaste-t.com 1/8


Dan a rencontré Fay dans un groupe de rencontre de coureurs de fond. Après son divorce, des amis lui avaient dit qu'il avait besoin de sortir. Il n'était pas dans la même condition que lorsqu'il courait à l'école, mais il était encore en assez bonne forme. Il a trouvé que courir en compagnie était en fait assez amusant.


Fay était mince et séduisante, avec de longs cheveux noirs et un bronzage perpétuel. Ils avaient tous les deux divorcé jeunes, à la fin de la trentaine. Elle n'en parlait pas beaucoup. De l'eau a coulé sous les ponts, disait-elle. Elle a posé des questions à Dan sur son ex, mais n'a pas été indiscrète. Elle semblait plutôt vouloir s'assurer qu'il ne voulait pas qu'elle revienne.


Dan n'avait pas flirté depuis des années mais Fay était si chaleureuse et amicale qu'on aurait dit qu'ils se connaissaient depuis toujours. En buvant un verre après une course de groupe, ils ont ri et bu jusqu'à ce que le barman doive les jeter dehors. Dan ne pouvait pas comprendre comment quelqu'un d'aussi attirant et amusant était encore célibataire.


Fay avait mentionné qu'elle était sortie avec quelques personnes après son divorce, mais rien n'avait abouti. Elle semblait si gentille et ne jugeait pas, Dan ne pouvait s'empêcher de se demander ce qui s'était passé. Mais il s'est dit que c'était peut-être juste le destin ou la chance et qu'il ne devait pas remettre en question sa bonne fortune.


Après quelques rendez-vous légitimes, ils sont retournés chez lui. Elle était incroyable au lit, faisant des choses dont il avait seulement entendu parler et qu'il n'avait certainement jamais essayées avec son ex-femme. En deux nuits de sexe, il avait fait plus de positions différentes que ses collègues n'avaient de blagues salaces !


Le jour suivant, ils sont retournés chez elle. C'était une maison contemporaine bien conçue sur un terrain isolé. Après avoir bu du vin et flirté, elle lui a dit de l'attendre dans la cuisine pendant qu'elle se changeait.


Elle a tamisé les lumières en sortant. Elle portait une jupe en cuir moulante avec un chemisier blanc et était complètement spectaculaire en ce moment. Il ne pouvait pas imaginer que ça pourrait être mieux.


Quand Fay est sortie, elle portait une sorte de corset brillant et un short assorti, des bottes hautes et de longs gants en cuir. Elle portait une cravache, un collier et ce qui semblait être une chaîne, puis il a réalisé que c'était une laisse. Elle avait les cheveux relevés, ce qui révélait un mince collier qui soulignait magnifiquement son cou.


Elle était incroyable ; Dan a supposé que c'était une sorte de costume d'Halloween. Bien qu'ils aient commencé à parler de leurs fantasmes, Dan ne s'était jamais souvenu de quelque chose d'aussi radicalement pervers.



"Tu aimes ça ?" Elle a demandé, en se tournant dans tous les sens. Sa taille était minuscule et ses seins étaient éblouissants. Elle s'était transformée en une sorte de modèle fétichiste sexy.


Dan était maintenant dur comme de la pierre. "C'est incroyable, tu es incroyable. J'aurais pu choisir Batgirl ou autre si j'avais pu choisir, mais tu es superbe."


Fay a arrêté de se pomponner et l'a regardé un moment avec une expression indéchiffrable. Elle lui a montré le col. "Si tu veux entrer dans ma chambre, tu dois porter ce collier et être mon esclave. Tu es d'accord ?" Elle a sautillé un peu, ce qui était irrésistible en temps normal mais le faisait presque baver maintenant.


"Comment pourrais-je te résister en te voyant comme ça ?!" Sa voix était épaisse de désir.


Elle a mis ses mains sur ses hanches. "Hmph. Je vais prendre ça pour un oui."


Elle s'est avancée d'une manière autoritaire et a bouclé le collier autour de lui. Elle l'a fait rapidement et sans chichis, puis a attaché la laisse. Sans préambule, elle l'a tiré vers la chambre.


La pièce était sombre. Elle était dominée par un lit à baldaquin en bois sombre avec des draps noirs. Alors que Fay le rapprochait, il a vu ce qui ressemblait à des menottes attachées à chaque poteau.


"Fay, attends, à quoi tu penses ? C'est quoi tout ça ?" Il a bégayé.


Fay a tiré sur la laisse en avant, un peu plus fermement qu'il ne l'aurait souhaité. Son ton était très sérieux. "Tu as dit que tu serais mon esclave. Tu dois m'obéir. Maintenant déshabille-toi."


Fay a lâché la laisse et s'est assise sur le lit en le regardant. Il était un peu gêné d'être scruté si ouvertement. Mais il s'est exécuté et quand il a finalement baissé son caleçon, il était impossible de cacher son érection tendue.


Fay sourit. "Nous ne sommes plus si réticents maintenant, n'est-ce pas ? Viens ici et agenouille-toi devant moi." Elle a écarté ses jambes et lui a fait signe.


Dan n'était pas sûr de lui, mais il a fait ce qu'on lui a dit. Elle a attrapé ses cheveux et a tiré sa tête entre ses jambes. Elle lui chuchota à l'oreille : "En tant qu'esclave, je te montrerai des choses dont tu n'as jamais rêvé. Mais tu dois être à moi, seulement à moi." Elle s'est levée et l'a tiré sur le lit avec la laisse.


Elle a attaché les menottes de cuir à ses poignets et à ses chevilles. Les boucles faisaient des bruits de cliquetis musicaux. Avant qu'il n'ait pu rassembler ses esprits pour objecter, il s'est retrouvé sans défense, les bras écartés sur le lit.


Il tira expérimentalement sur ses liens, puis essaya sérieusement de se libérer. Elles n'ont pas bougé. Il a brièvement paniqué, se débattant sur le lit.


Fay l'a regardé avec amusement puis l'a frappé durement sur le ventre avec la cravache. Ça a fait mal.


"Hé, ça fait mal, Fay !" Dan n'aimait pas le son de sa voix, mais ça l'avait surpris.


Elle a répondu en le frappant durement à l'intérieur de la cuisse. Il a essayé de se dégager mais il était impuissant. Il a dit : "Fay, arrête, ça fait mal !"