• Pierre

5 mois de chasteté et tu seras récompensé par les perles de chaste-t-com 2/4


Alors qu'il commence à s'assoupir, je me retourne sur le dos. Je jette un coup d'oeil au réveil, et il indique 12:10 - encore une fois. Je regarde vers Anymouse, et il est de nouveau réveillé, avec une raideur, prenant ma main et la mettant sur son érection. "Je crois que tout s'est remis en place. Je me souviens de ces deux merveilleux O que tu m'as donnés, mais j'ai encore l'impression d'avoir été privé de sexe pendant des mois ! J'espère que tu ne te fatigues pas." Je réponds : "Non, tout semble avoir été remis à zéro, et je ne suis pas du tout fatiguée. Alors, continuons." Il dit : "Bien sûr, mais laissez-moi commencer par vous manger cette fois."


Je prends un coussin, je me roule sur le dos, de façon à "présenter" tout aux angles et à la hauteur parfaits. Il me mange pendant quelques "petits" O, puis commence à me doigter pour me pousser vers des O plus "gros". Cela continue pendant un certain temps, et il sort un gode du tiroir, et utilise sa main pour me baiser avec le gode pendant qu'il suce mon clito, me poussant vers des hauteurs orgasmiques toujours plus grandes.


"OH DIEU !", s'exclame Anymouse, après avoir fait cela pendant un certain temps. "Ça a vraiment fait couler mon jus !". Je souris, revenant à mon cerveau après avoir moi-même connu des orgasmes aussi époustouflants. "Tu veux que je te rende la pareille ?" Sans attendre de réponse, je remets ma main sur son pénis turgescent et me penche pour que mon visage soit au même niveau que lui. J'expire sur son érection, et j'écoute ses gémissements. "Veux-tu que je le lèche ?" Il répond par l'affirmative. Je touche l'extrémité de son pénis avec ma langue pendant une seconde, tandis qu'il gémit et se tortille de plaisir. "Plus que ça ?" "Oh oui !" Je prends environ 1/2" dans ma bouche, pendant juste une seconde, et j'écoute ses couinements. "Encore ?" Cette anticipation continuelle, la satisfaction de l'anticipation et la fin abrupte lorsqu'il en redemande, l'anticipation de ce qu'il veut le pousse à aller toujours plus loin. Je lui demande s'il veut que je prenne tout dans ma bouche, ce à quoi il répond par un "S'il te plaît" presque suppliant. Je lui demande s'il est sûr, et je passe ma langue sur le côté supérieur, puis sur le côté inférieur, sur le côté droit, sur le côté inférieur, sur le côté gauche, sur le côté inférieur. En revenant sur le côté supérieur, j'ouvre la bouche et je prends le tout dans ma bouche d'un seul mouvement, en remuant ma langue. "Je ne peux pas l'arrêter ! Je jouis ! OHHHHH !!!!!", s'exclame Anymouse, tandis que son dos se cambre, que ses ongles s'enfoncent profondément dans mon dos et que je sens une grande quantité de son sperme couler dans ma gorge. Je me couche sur ses jambes pour l'empêcher de donner des coups de pied, et je sens ses orteils s'enrouler dans mes cuisses.


Je rampe jusqu'à sa tête, dans ma satisfaction d'avoir provoqué ce plaisir exquis. Je remarque que l'horloge indique 4:20 cette fois. Anymouse murmure que c'était certainement le O le plus intense qu'il ait jamais eu ! Je lui fais des câlins serrés, qu'il me rend, suivis de doux baisers.


Je sens son érection contre mon ventre. Je regarde à nouveau l'horloge, qui affiche à nouveau 12 h 10. J'en parle à Anymouse et lui dis : "C'est comme le jour de la marmotte. Le même jour se répète encore et encore." "Eh bien, c'est le 2 février depuis minuit." Je rigole et je demande : "Lequel ?" "Il n'y a eu qu'un seul minuit. C'est l'heure depuis minuit dix qui se répète." Il dit : "Je continue à jouir, mais à chaque fois que le temps revient à 12:10, j'ai l'impression que ça fait 5 mois depuis un O... à chaque fois. Je ne sais pas combien de temps nous allons rester dans cette boucle temporelle, mais c'est sûr que c'est amusant !" Je suis tout à fait d'accord avec ça !


Je recommence à le toucher, à le caresser. Je le borde à plusieurs reprises, provoquant quelques orgasmes. Il m'interrompt au milieu de son plaisir intense et me dit : "C'est ton tour maintenant." Il me met sur le coussin, me mange pendant des Os de plus en plus intenses, puis commence à me baiser avec les doigts. J'en ai des de plus en plus intenses. Après l'un d'eux, il observe à quel point ma propre rougeur sexuelle est rouge. Puis, je découvre qu'il ne fait pas qu'observer. Il sort le plus gros gode que j'ai. "Je vais te remplir complètement avec ça !" Quand il le glisse doucement à l'intérieur, je gémis très intensément. Il continue à me sucer le clito, et je suis prise d'orgasmes répétés. Je me remets maladroitement à caresser son membre pendant qu'il me donne du plaisir... encore et encore et encore.


Après un long moment, je lui dis qu'il m'a donné assez pour ce tour. Ce serait mieux si je pouvais concentrer toute mon attention sur lui. "Après tout", je lui dis, "On ne voudrait pas que je termine ça en te laissant jouir". Il rit et dit : "Ça n'a pas l'air important aujourd'hui ! Avec cette boucle temporelle du "Jour de la marmotte", je jouis, et le temps revient en arrière, et j'ai l'impression d'avoir été complètement chaste pendant des mois à nouveau. Mais, je concentre mon attention sur lui exclusivement.